Accueil » Blog » Poule » Nettoyage et entretien du poulailler : quand et avec quels produits ?
Outils nettoyage pour poulailler

Nettoyage et entretien du poulailler : quand et avec quels produits ?

12 Nov, 2020 | Poule

Le poulailler est la maison de vos poules. Elles y pondent, elles y dorment, elles s’y tiennent au chaud en hiver. Et pour s’assurer que vos poules soient en bonne santé, il faut autant prendre soin d’elles que de leur poulailler.

Un poulailler à la litière souillée est un potentiel vivier de parasites et de bactéries. Et les poux rouges, ennemis n°1 de tous les éleveurs amateurs de poules, profitent de chaque recoin non nettoyé pour venir s’y cacher.

Si les volailles sont des animaux « rustiques », elles restent très fragiles face aux maladies qu’elles peuvent attraper dans un environnement mal entretenu : en nettoyant et en entretenant bien votre poulailler, vous réduisez l’apparition de parasites et de bactéries et vous assurez une bonne hygiène (et donc une bonne santé) à vos poules.

Avoir des poules à la maison, ce n’est pas seulement ramasser des oeufs gratuits tous les jours, c’est aussi prendre soin de celles qui les pondent 🙂

Gros plan sur la tête d'une poule rousse
Genre moi par exemple !

A la fin de cet article, vous aurez une idée plus précise de la fréquence du nettoyage du poulailler ainsi que des produits conseillés pour le faire.

J’ai parcouru pas mal de forums pour mieux cerner les habitudes des éleveurs amateurs. De ces forums et de cette fiche pratique du Monde en est ressorti le « calendrier » d’entretien partagé dans cet article. Mais il est clair que chacun possède son propre rythme d’entretien du poulailler : ce dernier dépend du nombre de volailles, de votre type de litière (paille, copeaux…), de la taille de votre poulailler, entre autres. Prenez donc ces conseils comme des « grandes lignes » et n’hésitez pas à ajuster tout ça en fonction de votre propre installation.

Plusieurs fois par semaine : vérification des mangeoires et abreuvoirs, ramassage des fientes

La fréquence de cet entretien de base dépend du nombre de poules que vous possédez et de l’espace qui leur est alloué. Pour un élevage familial qui compte moins de 6 poules, 2 à 3 fois par semaine peut être suffisant. Mais retenez qu’il est difficile de « trop » nettoyer : plus le poulailler est entretenu, plus vous protégez vos poules.

En hiver, les poules passent plus de temps à l’intérieur. Il faudra donc augmenter la fréquence de ces passages.

Vous aurez simplement besoin d’un seau et d’un accessoire pour ramasser les fientes.

Vérification de la mangeoire et de l’abreuvoir

Il est primordial que la mangeoire et l’abreuvoir du poulailler restent toujours propres.

Si vous avez, comme beaucoup des propriétaires de poules, une mangeoire et un abreuvoir siphoïdes (cette forme de cloche avec une assiette en-dessous), c’est encore plus important. En effet, si ces accessoires ne sont pas placés en hauteur, les poules peuvent les salir en marchant dedans, et des fientes peuvent tomber dessus.

Il est donc indispensable de toujours avoir un oeil sur la mangeoire et sur l’abreuvoir, et vérifier leur propreté tous les jours, ou au moins plusieurs fois par semaine.

Ramassage des fientes dans le poulailler

La litière doit idéalement être renouvelée 1 fois par semaine, nous allons y revenir. Mais conserver une bonne hygiène dans le poulailler passe aussi par un nettoyage quotidien des fientes.

Pas besoin ici de retirer toute la litière et de la changer complètement. A l’aide d’une pince, d’un petit râteau – ou encore mieux, d’une racle à litière – on ramasse les parties de la litière les plus souillées. Et si besoin, on rajoute un peu de litière pour compenser ce qui a été retiré.

Les fientes sont à l’origine des mauvaises odeurs : cette odeur piquante, c’est celle de l’ammoniac, un gaz irritant dégagé par les fientes, particulièrement lorsque le sol est humide. J’explique tout ça et comment limiter l’humidité dans le poulailler dans l’article sur le poulailler, les poules et les mauvaises odeurs.

Racle à litière pour nettoyer le poulailler
Racle à litière
Source photo : Ferme de Beaumont

Les fientes de poules sont un excellent engrais naturel, alors si vous le pouvez, évitez de jeter la litière souillée à la poubelle. On recycle tout ça au jardin !

Une fois par semaine : désinfection des accessoires et changement de litière

Quand on rêve de poules à la maison, on a plutôt l’image des bons oeufs frais que celle d’être à 4 pattes dans le poulailler à gratter des fientes. Et pourtant, pas de bons oeufs sans un peu d’huile de coude de la part du propriétaire !

Une fois par semaine, il convient de :

  • nettoyer et désinfecter les équipements du poulailler (perchoir, nichoir, abreuvoir, mangeoire…) ;
  • renouveler complètement la litière.

Ce nettoyage un peu plus conséquent du poulailler est également l’occasion de vérifier l’état général de l’abri.

Nettoyage et désinfection des accessoires du poulailler

Le perchoir (et en-dessous) ainsi que le pondoir sont généralement les endroits les plus souillés : c’est là qu’il faut insister. Vider la paille des pondoirs, bien gratter les fientes sèches, et désinfecter les surfaces. Mangeoires et abreuvoirs doivent être eux aussi vidés, nettoyés et séchés.

Avec quel désinfectant ?

Il est préférable de choisir un désinfectant bactéricide et fongicide. Professionnels et éleveurs amateurs recommandent souvent les désinfectants de la marque Cresyl. L’avantage de ces produits, c’est qu’on peut les utiliser pour toute la maison : espaces de vie des animaux, cave, terrasse…

L’inconvénient, c’est que c’est bien chimique tout ça… Et il faut généralement laisser passer quelques heures après l’application avant que les poules puissent avoir accès aux accessoires.

Cresyl+ Surpuissant pour nettoyer et désinfecter le poulailler

Je n’ai pas trouvé de produit naturel qui semble efficace pour désinfecter les accessoires du poulailler. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à partager dans les commentaires !

Pour les mangeoires et les abreuvoirs, il est possible de les faire tremper dans de l’eau chaude et du vinaigre blanc. C’est beaucoup plus naturel que le désinfectant, et ça peut être suffisant pour le nettoyage hebdomadaire.

Changement de la litière

Au fur et à mesure que vos poules vivent dans leur abri, la litière se souille de fientes. Résultat, l’humidité dans le poulailler augmente (surtout si votre litière est de paille, très mauvais absorbant), ce qui peut provoquer l’apparition de champignons, et les mauvaises odeurs peuvent commencer à apparaître.

Une fois par semaine, la litière peut être complètement renouvelée, et le tiroir à déjection désinfecté.

Vous doutez du pouvoir absorbant de votre litière ? Jetez un oeil sur l’article consacré aux accessoires du poulailler dans lequel je compare les différentes litières pour le poulailler.

Lorsque votre poulailler est totalement vide, c’est le moment d’en inspecter les coins et les recoins pour vous assurer que tout est en ordre.

Et lorsque vous remettez de la nouvelle litière, profitez-en pour saupoudrer ou pulvériser de la terre de diatomée sur la litière et partout à l’intérieur du poulailler. Ce produit naturel et pas cher possède un excellent pouvoir absorbant. Idéal pour limiter l’humidité et les odeurs. Si vous possédez un poulailler en bois, c’est aussi votre meilleur allié pour éviter l’apparition de poux rouges.

Comme je l’ai déjà indiqué un peu plus tôt, les poules passent plus de temps à l’intérieur en hiver : vérifiez plus régulièrement si la litière a besoin d’être renouvelée à cette période de l’année. Et n’oubliez pas d’installer une litière un peu plus épaisse pour que vos poules puissent s’y tenir au chaud si elles le souhaitent.

Deux fois par an : nettoyage à fond et désinfection du poulailler

Deux fois par an, au début de l’hiver et au printemps, on déplace ses poules dans leurs parcours ou dans un enclos, et on vide tout ! C’est le moment de nettoyer son poulailler de fond en comble.

Il va vous falloir :

  • Un jet haute pression type kärcher ;
  • Du désinfectant ou des alternatives non-chimiques comme le savon noir ;
  • Une brosse dure ;
  • Une spatule (pour décoller les fientes incrustées par exemple) ;
  • De la terre de diatomée.

La liste est non exhaustive et non exclusive. Ce n’est qu’une proposition d’accessoires. N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaire.

Si vous possédez un deuxième poulailler ou un petit abri, il est encore mieux d’effectuer un réel vide sanitaire de votre poulailler principal. Le vide sanitaire consiste à nettoyer à fond et à désinfecter le poulailler et ses accessoires, à tout laisser sécher parfaitement et à laisser « respirer » le poulailler pendant quelques jours, sans présence d’animaux.

Nettoyage bi-annuel du poulailler : mode d’emploi

Le vide sanitaire est souvent difficile à mettre en place lorsqu’on possède un tout petit élevage familial.

Regardons comment nous pouvons effectuer ce grand nettoyage en isolant le poulailler uniquement le temps du nettoyage.

Dans tous les cas, il va falloir garder les poules éloignées du poulailler le temps de l’opération.

Etape n°1 :
On sort tous les accessoires du poulailler pour n’avoir que ses 4 murs et son toit à nettoyer pour le moment et on en vérifie l’état (points de fuite d’eau ? de courants d’air ?).

Etape n°2 :
On passe l’abri au jet à haute pression. On insiste sur les endroits les plus salis, ainsi que sur les charnières, les interstices, les coins, le tiroir à déjections… Vous avez compris l’idée, l’objectif est de nettoyer de fond en comble l’abri.

Etape n°3 :
On frotte ! Dans la vidéo de Gamm Vert ci-dessus, ils utilisent directement du désinfectant chimique… Si cela vous chagrine, et parce que c’est meilleur pour vous, vous poules et la planète, vous pouvez utiliser du savon noir et une brosse dure à la place. Le savon noir a des propriétés antibactériennes et insecticides qui aideront à protéger le poulailler d’invasions d’acariens ou d’autres bactéries vecteurs de maladies.

C’est souvent à ce moment-là de l’année que les éleveurs qui ont choisi un poulailler en plastique ne regrettent pas leur choix : le plastique est beaucoup plus simple à nettoyer que le bois et sèche plus rapidement !

Etape n°4 :
On laisse sécher. C’est le moment de s’attaquer aux accessoires. Lors des nettoyages bi-annuels, vous pouvez désinfecter également vos mangeoires et abreuvoirs avec le désinfectant fongicide bactéricide.

Etape n°5 :
Une fois que tout est sec, on peut saupoudrer ou pulvériser de la terre de diatomée sur toutes les surfaces du poulailler, y compris les accessoires. On installe une litière propre et fraîche, et on la saupoudre également de terre de diatomée. Si vous avez utilisé des produits chimiques, vérifiez les recommandations d’utilisation : il est fort probable que vous deviez attendre quelques heures avant de remettre les poules dans leur poulailler.

On récapitule ?

L’entretien du poulailler fait partie intégrante de la vie d’un éleveur amateur. Ce n’est sûrement pas la partie la plus sympa. Mais ne pas prendre soin de son poulailler, c’est négliger ses poules en les exposant à des maladies potentiellement mortelles. En mettant en place un calendrier de nettoyage régulier et en utilisant les bons produits, vous garderez un poulailler propre et surtout, des poules en bonne santé !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

Articles classés par Animal

Pin It on Pinterest

Share This