Mon avis sur l'installation du poulailler Eglu Cube d'Omlet

Installation du poulailler Eglu Cube d’Omlet

14 Nov, 2022 | Poule

Après un déménagement et une installation un peu plus longue que prévue (certains travaux ayant pris du retard !), nous voilà finalement prêts pour monter et installer notre poulailler avant l’arrivée de nos 2 poules.

Nos poulettes auront la chance de tester le poulailler en plastique Eglu Cube d’Omlet.

Alors oui, c’est un poulailler en plastique, donc le style du poulailler en bois traditionnel n’est pas là. Mais finalement, le poulailler se fond à merveille dans notre jardin avec sa jolie couleur verte, je vous laisserai juger en fin d’article !

Selon moi, le poulailler en plastique possède des avantages indéniables :

  • Le risque d’infestation par des poux rouges est quasi-nul, contrairement aux abris fabriqués en bois. C’est une sacré quantité de cheveux blancs qu’on ne se fera pas à devoir lutter contre ces infestations.
  • Il est extrêmement facile à nettoyer et ne nécessite pas d’entretien, là encore au contraire du poulailler en bois qui nécessite d’être régulièrement traité et dont les accessoires type perchoir et pondoir sont rarement amovibles et donc plus compliqués à entretenir.
  • Il est super léger et très facile à déplacer, ce qui est très pratique pour garantir que les poules aient toujours de l’herbe dans le petit enclos adjacent au poulailler (disclaimer : l’enclos de 2 mètres ne sert qu’à garder les poules en sécurité avant que nous leur ouvrions l’accès à leur parcours le matin).

Pour ceux et celles qui soulèveront le sujet de son empreinte écologique (à juste titre !), j’en parle dans un autre article qui compare les poulaillers en plastique à ceux en bois.

C’est donc avec un poil d’excitation et beaucoup d’impatience que j’ai débuté l’installation et le montage du poulailler dans le futur enclos des poules qui mesurera environ 40m2 une fois clôturé.

Notre modèle de poulailler : l’Eglu Cube avec enclos et roues

Notre poulailler est de la marque Omlet. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, Omlet est une marque anglaise qui propose une vaste gamme de produits pour nos animaux de compagnie : poules, chiens, chats, lapins, et même oiseaux, cochons d’Inde et hamsters.

Leurs produits sont réputés pour être solides (et donc durables) et d’excellente qualité. Du coup, oui, on est loin du premier prix, mais on s’y retrouve quand même puisque les objets sont conçus pour durer plusieurs années et non pour être remplacés tous les 3 mois.

On s’inscrit clairement dans une logique de consommation sobre qui nous est indispensable aujourd’hui.

Revenons à notre poulailler. Nous disposons du plus grand de la gamme, l’Eglu Cube. Il peut accueillir jusqu’à 6 à 10 poules selon la taille de ces dernières.

Poulailler en plastique Eglu Cube d'Omlet
© Omlet

L’Eglu Cube est disponible à la vente avec ou sans enclos adjacent, et avec ou sans roues. L’enclos comme les roues peuvent être achetés et installés plus tard. Il s’agit donc d’un abri modulable selon les besoins de chacun.

Le modèle que nous avons possède un enclos de 2 mètres et les roues. Nous disposons également de la porte automatique de la même marque que nous avons installée en même temps que le poulailler.

Réception du poulailler : beaucoup de cartons !

Et oui, c’est un joli bébé cet Eglu Cube.

Ce sont donc 5 cartons bien lourds qui nous ont été livrés. Tous les cartons sont décorés avec de jolis dessins de poulettes.

Si vous regardez bien, il y a une illustration d’une poule qui lit le manuel d’instructions à l’envers sur le carton en bas de la photo. L’espace d’une seconde j’ai eu peur de me retrouver comme cette poule en ouvrant les cartons et en découvrant les 60 pages que compte le manuel d’instructions (mais finalement, ce ne fut pas du tout le cas, j’en parle plus loin dans l’article).

Jolie petite surprise en ouvrant l’un des cartons : des boîtes d’oeufs en carton joliment décorées offertes avec le poulailler. On a hâte de les remplir !

Au niveau des accessoires, le poulailler vient avec un abreuvoir et une mangeoire ainsi qu’une petite bâche de protection pour l’enclos. Je parlerai plus longuement des accessoires et de leur utilisation dans mon article bilan après 1 mois d’utilisation de l’Eglu Cube.

Montage de l’Eglu Cube, c’est parti pour 4 heures de folie

Le manuel d’instructions commence par donner une estimation du temps de montage en fonction des options dont dispose votre poulailler (avec ou sans roues, avec ou sans enclos, avec enclos de 2 ou 3 mètres).

2 heures et demie sont donc estimées pour le montage de notre modèle.

Finalement, j’ai dû mettre environ 4 heures ! Si le montage du poulailler (la « boîte » en plastique) est plutôt rapide, celui de l’enclos est assez fastidieux. C’est clairement ce qui m’a pris le plus de temps.

Précisons tout de même que je n’ai pas l’âme bricolo et que j’ai un sens de la logique tout relatif. J’ai donc fait preuve, à chaque étape du montage, d’une extrême attention en vérifiant et re-vérifiant ce que je faisais. Je ne doute pas une seconde que d’autres personnes un peu plus dégourdies mettront moins de temps à monter le poulailler !

Un manuel d’instructions clair et exhaustif

J’ai été surprise en bien de la clarté des instructions de montage. A l’exception de certaines illustrations qui m’ont laissées un peu perplexe, le manuel est très clair.

On a au début du manuel la liste des pièces dessinées et répertoriées par carton, chacun possédant une lettre distinctive A, B, C, D, E.

Chaque grand carton contient un ou plusieurs petits cartons qui contiennent les pièces comme les vis. Ce sont les « Fixing packs ».

Au moment d’ouvrir ces cartons, je vous conseille vivement de ne pas mélanger toutes les pièces, mais de les conserver séparées. Cela vous fera gagner un précieux temps car tout au long du montage du poulailler, vous allez avoir besoin de combiner des pièces des différents cartons (une pièce du carton A avec une du carton C par exemple). Si vous mélangez tout au début, vous risquez de perdre du temps à chercher la bonne pièce !

Le manuel suggère de consulter la vidéo de montage du poulailler si besoin. Je l’ai consultée à 1 ou 2 reprises lorsque j’avais un doute, mais il semble que les étapes ne soient pas tout à fait les mêmes dans la vidéo que dans le manuel, ce qui m’a paru déroutant.

Des pièces faciles à manipuler, et (presque) pas besoin d’outil

Un seul tournevis est nécessaire pour monter l’intégralité du poulailler. C’est tout. C’est plutôt pratique et c’est surtout à la portée de tous et de toutes.

J’ai été surprise par la légèreté des plus grandes pièces, celles qui composent le poulailler. C’est assez rassurant lorsqu’on prévoit de déplacer régulièrement l’abri par la suite. Sans être trop volumineuses ni trop lourdes, elles sont très faciles à manipuler lors du montage.

L’épaisseur de la porte donnant accès au pondoir m’a fait peur ! Mais elle est en fait extrêmement légère. Le joint en plastique souple assure une isolation parfaite.

Un assemblage facile : on visse et on encastre !

Les différentes parties du poulailler se vissent ou s’encastrent. On commence par assembler la structure métallique sur laquelle sera posée la « boîte », puis les poignées et les roues.

Ensuite, on passe au montage d’une partie de l’enclos, puis d’une partie du poulailler, pour terminer l’enclos, et ensuite le poulailler : vous comprenez pourquoi je disais qu’il fallait un peu d’organisation !

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut difficilement se tromper. Et si on se trompe, pas de panique, on peut facilement dévisser ou retirer telle ou telle pièce pour la replacer correctement.

Au fur et à mesure du montage, le poulailler prend forme. Au milieu de l’assemblage, la manuel d’utilisation conseille les détenteurs d’une porte automatique Omlet de l’installer à ce moment-là, histoire de se simplifier la vie.

Je consacrerai un article entier à l’installation et au test de cette porte automatique. Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir cet article dans votre boîte mail dès sa publication !

J’installe ensuite le perchoir et le tiroir à déjections. Son système de « clip » et la légèreté du plastique me plaisent, je me dis qu’il sera sacrément pratique à utiliser au quotidien.

Je finis par installer la porte arrière du poulailler, celle qui donne accès au perchoir. Je découvre le fameux système de ventilation unique vanté par Omlet avec les deux grilles d’aération présentes sur la porte arrière. Ce système de ventilation permet de conserver la chaleur à l’intérieur du poulailler par temps froid et de limiter des températures trop chaudes en été.

En hiver, les températures sont très rarement négatives où j’habite (non loin de Lisbonne). Par contre, en été, il n’est pas rare que le thermomètre dépasse les 40 degrés. Il est donc indispensable que mon poulailler n’emmagasine pas la chaleur.

Mais pour l’heure, l’hiver arrive tout doucement. C’est donc sa résistance au froid et à l’humidité qui va être à l’épreuve dans les prochains mois…

Et voilà le résultat après environ 4 heures d’assemblage !

Conclusion

Le poulailler Eglu Cube d’Omlet est plutôt facile à assembler grâce à un manuel d’instructions super clair et le fait qu’un seul tournevis soit nécessaire.

Cependant, l’Eglu Cube ne se monte pas en deux temps trois mouvements. Pas parce que les instructions ne sont pas claires. Non. Ce poulailler exige du temps pour prendre forme car on sent que rien n’est laissé au hasard. Il y a, par exemple, plus de 150 clips de fixation à positionner sur l’enclos et sur la jupe anti-prédateur ! On sent bien qu’on est entrain de monter un objet conçu pour durer dans le temps et qui résistera aux assauts de la météo.

En parlant des clips de fixation, j’ai été surprise de voir le plastique « forcer » au point de devenir blanc une fois clipsé à l’enclos. J’espère qu’ils seront aussi résistants au temps et à la météo que le reste.

Au moment de terminer le montage du poulailler, il ne me tarde qu’une chose : aller chercher les poulettes chez leur éleveur pour leur faire découvrir une nouvelle vie dans un poulailler grand luxe !

Mais ça, ce sera l’objet d’un futur article. Vous voulez être prévenu.e au moment de sa publication ? Abonnez-vous à la newsletter de Cotcotandco pour ne pas le manquer. On parlera de l’acclimation des poules à leur nouveau poulailler et du bilan après 1 mois d’utilisation de l’Eglu Cube.

Pour vous inscrire à la newsletter, c’est par ici :

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez le guide d'achat spécial Portes automatiques pour poulailler

Articles classés par Animal

Inscrivez-vous à la Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

Pin It on Pinterest

Share This