Accueil » Blog » Lapin » Lapins et poules peuvent-ils cohabiter dans le jardin ?
Cohabitation entre une poule et un lapin

Lapins et poules peuvent-ils cohabiter dans le jardin ?

29 Mar, 2021 | Lapin, Poule

Lorsque l’on souhaite créer une « mini-ferme » dans son jardin, les lapins et les poules sont généralement les premiers animaux à rejoindre l’aventure. Mais si l’on se prend à rêver de pouvoir guetter par sa fenêtre Panpan gambader avec ses amies les poulettes dans une ambiance bucolique, la réalité peut parfois se révéler un peu moins idyllique.

Car si les lapins et les poules sont tous les deux des « animaux de ferme », ils n’en restent pas moins deux espèces d’animaux aux besoins et aux comportements différents. Nos anciens se posaient beaucoup moins de questions que nous me direz-vous, car il n’était pas rare de voir tous les animaux de basse-cour cohabiter ensemble à l’arrière de la ferme. Mais au jour d’aujourd’hui, notre rapport à l’animal n’est plus le même. Et nous parlons ici de mini-ferme à la maison dans un but de prendre plaisir à partager sa vie avec des animaux. Un luxe que ne pouvait pas s’offrir nos aînés.

Nous allons donc voir si, dans cette démarche de bien-être animal, il est possible de faire cohabiter des poules et des lapins dans son jardin en toute harmonie (ou presque). Il est très difficile de trouver des sources vétérinaires ou d’associations en français traitant le sujet. Je me suis donc tournée vers des sources vétérinaires ou d’associations anglophones, dont vous trouverez les liens en bas de cet article.

Les risques de faire cohabiter lapins et poules dans le même enclos

Risque de déséquilibre alimentaire chez le lapin

En temps normal, les lapins ne mangent pas de graines. Et pour rester en bonne santé, leur régime alimentaire doit être composé majoritairement de fibres. A l’inverse, les poules se nourrissent essentiellement d’aliments à base de céréales, riche en calories et pauvre en fibres.

Vous l’avez compris, leur régime alimentaire n’est absolument pas le même.

Pour envisager une cohabitation entre les deux espèces tout en respectant leurs besoins alimentaires propres, vous devez pouvoir faire en sorte que le lapin ne puisse avoir accès aux graines des poules. Si l’environnement de votre mini-ferme ne permet pas de « sécuriser » la mangeoire des poules afin d’éviter que le lapin vienne grignoter, vous exposez votre ami aux longues oreilles à des problèmes de santé : obésité (nourriture trop riche), problèmes dentaires et arrêt du transit (nourriture trop pauvre en fibres) par exemple.

Risque de transmission de maladies entre les deux espèces

D’après la Rabbit Welfare Association (RWAF), les risques de transmission de maladies entre les lapins et les volailles sont faibles, mais ils existent. Les poules peuvent par exemple transmettre la salmonellose aux lapins. La RWAF précise également que même si les micro-organismes (virus, bactéries, champignons etc.) ne se transmettent pas directement entre les espèces aviaires et mammifères, le risque n’est pas nul quant aux maladies intestinales et aux affections cutanées. Le risque est d’autant plus élevé que le terrain partagé par les espèces est petit : les lapins peuvent tomber malade en entrant en contact avec les fientes des poules par exemple.

Risque de conflits entre les poules et les lapins

Les poules et les lapins sont des animaux territoriaux. Si l’espace qu’ils partagent est trop petit, les territorialités seront d’autant plus exacerbées, entraînant des accrochages plus ou moins violents. J’ai pu lire plusieurs témoignages de particuliers ayant récupéré leur lapin blessé, les poules l’ayant attaqué à coups de bec…

Coq qui chante

Mais les lapins ne sont pas en reste. Enfin, surtout les lapins mâles non castrés, qui peuvent avoir tendance à se prendre pour le hérisson dans la pub Spontex (la poule étant prise pour l’éponge). Pour ceux et celles qui n’ont jamais vu cette publicité (je vous encourage à y remédier), cela signifie que le lapin peut, dans certains cas, « tenter de se reproduire » avec une poule. Et la blesser plus ou moins gravement.

Pour toutes ces raisons, l’association anglophone RWAF ne recommande pas de faire cohabiter des lapins et des poules dans le jardin. Pour autant, lapins et poules peuvent vivre ensemble. C’est un fait. Il suffit d’un rapide tour sur les forums ou sur les groupes Facebook pour se rendre compte que des milliers de particuliers arrivent à faire vivre ces deux espèces en harmonie.

Alors comment font-ils ? Sûrement en prenant certaines précautions, avec du bon sens, et surtout, avec beaucoup d’espace extérieur !

Les précautions pour une cohabitation lapins et poules réussie

Le poulailler pour les poules, l’abri de jardin pour les lapins

Les lapins et les poules peuvent-ils cohabiter dans un poulailler ? Non, clairement. Vétérinaires et associations insistent sur le fait que chaque espèce doit posséder son propre territoire et surtout, son propre abri. Pour éviter à la fois les conflits et les transmissions de maladies. L’option du poulailler pour les deux espèces ne semble donc pas envisageable.

Encore une fois, les lapins et les poules sont deux espèces animales distinctes, aux besoins et aux habitudes particulières. A nous, humains, de faire preuve de bon sens et de prendre les précautions qui s’imposent afin de respecter ces différences.

Chaque espèce a besoin de son propre espace dans lequel l’autre espèce viendra peu (ou pas) interférer : comme on dit, chacun chez soi et les moutons seront bien gardés ! Il est donc préférable de mettre le plus de distance possible entre le poulailler et l’abri de vos lapins, afin que chacune des espèces ait son propre espace et son propre territoire.

Aménager les alentours du poulailler et l’abri des lapins

Dans l’idéal, les lapins ne devraient pas pouvoir avoir accès aux graines des poules. A vous de faire preuve d’imagination en fonction de vos accessoires de poulailler afin d’aménager votre installation dans ce sens 😊

Veillez également à ce que l’eau laissée à disposition soit toujours propre, en évitant que les poules ne puissent y laisser des fientes. Dans l’absolu, il faudrait éviter le plus possible que le lapin entre en contact avec les fientes des poules. C’est une source de maladie pour lui.

Poules sur le toit de leur poulailler

Quant à l’abri des lapins, il est indispensable qu’ils soient les seuls à y avoir accès. Là encore, l’aménagement de l’entrée de l’abri dépendra de votre installation. Le but est de faire en sorte que les poules ne puissent pas y entrer.

Si vous avez lu d’autres articles sur le site, vous savez peut être que je ne cautionne pas les clapiers comme seuls abris pour lapin. Je promeut plutôt les installations telles qu’on en voit beaucoup en Allemagne ou en Angleterre, à savoir l’utilisation de cabane de jardin aménagée selon les besoins du lapin.

Un (très) grand enclos, bien sécurisé

Entre le poulailler et l’abri des lapins, nous devrions avoir un (très) grand enclos. A vous de déterminer la surface de votre installation. Mais pour que vous ayez un ordre d’idée, rappelez-vous qu’il est conseillé de prévoir, au minimum, l’équivalent de 15m2 par poule, et 6m2 pour 2 lapins de taille moyenne (puis 20% de superficie par lapin supplémentaire). Bien entendu, plus vous offrez d’espace à vos animaux, mieux c’est : en permettant à vos animaux de se rencontrer uniquement quand ils le souhaitent (plutôt que de vivre les uns sur les autres), vous augmentez vos chances que la cohabitation se fasse de manière harmonieuse.

En plus d’être assez grand, l’enclos doit aussi être correctement sécurisé : les lapins vont creuser la terre, au risque de se retrouver de l’autre côté de la clôture et d’ouvrir une « brèche » dans l’enclos. Ils sont également vulnérables aux mêmes prédateurs que les poules (renards, fouines, rapaces…). Ce n’est donc sûrement pas sur ce point qu’il va falloir lésiner.

Les conseils pour bien sécuriser l’enclos extérieur des lapins s’appliquent donc parfaitement à un enclos qui accueillerait à la fois des poules et des lapins. Je vous laisse y jeter un oeil.

Mettre en place la cohabitation entre les poules et les lapins de manière progressive

Toutes les espèces vivantes ont besoin d’un temps d’adaptation quand elles vivent un changement dans leur environnement. Elles ont besoin de prendre leurs marques, de se créer des repères, des habitudes. Les poules, comme les lapins, sont des animaux sujets au stress. Alors autant y aller doucement. Et garder à l’esprit que la cohabitation peut échouer.

Ainsi, évitez d’intégrer la nouvelle espèce directement dans l’enclos de l’espèce déjà présente, ce serait une intrusion sur leur territoire ! Prévoyez par exemple un petit enclos mobile, ou une séparation grillagée afin que les espèces puissent faire connaissance progressivement. Si elles s’ignorent, c’est bon signe : en principe, cela signifie qu’elles acceptent de cohabiter pacifiquement 🙂

Filet de séparation pour les poules

Etre très attentif au début de la cohabitation

Une fois que l’étape des présentations vous semble terminée, vous pouvez alors retirer la séparation entre les lapins et les poules. C’est à ce moment qu’il faut être le plus vigilant.e, afin de pouvoir intervenir si une bagarre éclate. Il est tout à fait normal que des chamailleries arrivent de temps en temps, mais il faut s’assurer que ce ne sont que des chamailleries et rien d’autre, surtout dans les premiers temps de la cohabitation.

Surveillez également bien chaque espèce séparément pour détecter toute blessure suspecte, et portez une attention toute particulière au comportement des lapins (changement soudain dans leur comportement, perte d’appétit etc). Les lapins s’expriment peu quand quelque chose cloche. Il faut donc redoubler d’attention lorsqu’on change leurs habitudes.

Mettre en place une cohabitation entre les poules et les lapins semble plus prometteur si elle est faite quand les lapins sont jeunes (sevrés, bien entendu). Le laboratoire vétérinaire Virbac explique notamment que cela leur permet d’assimiler les poules comme éléments de leur environnement normal dès leur plus jeune âge.

D’après ce même laboratoire, certaines races de poules, comme la poule rousse, sont plus faciles à vivre que d’autres.

Et en réalité ?

Les expériences partagées par les propriétaires, que cela soit sur les réseaux sociaux ou sur les forums, montrent que chaque cas est différent. Certaines expériences de cohabitation sont catastrophiques, d’autres se passent à merveille. Ce qui se comprend tout à fait : chaque animal a sa propre personnalité.

Ce que je remarque aussi, c’est que dans la plupart des témoignages d’expériences peu concluantes, la taille de l’enclos rentre en jeu. Cela prouve qu’il est indispensable de pouvoir offrir assez d’espace à chaque espèce avant d’envisager une cohabitation.

Vous avez des poules et des lapins et tous cohabitent dans votre jardin ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires 👍

On récapitule ?

  • La plus importante association anglaise pour la défense des lapins (Rabbit Welfare Association & Fund) déconseille la cohabitation entre les lapins et les espèces aviaires comme les poules. Elle souligne la différence des régimes alimentaires, le risque de transmission de maladies ainsi que le risque de conflit entre les deux espèces.
  • Les faits montrent que beaucoup de propriétaires parviennent à établir une cohabitation pacifique entre les lapins et les poules, tout en respectant leur bien-être respectif.
  • Cela passe notamment par un enclos assez grand, ainsi qu’un espace spécifique à chaque espèce dans lequel elles peuvent établir leur propre territoire.
  • Dans tous les cas, la cohabitation doit se faire progressivement et si possible, lorsque les animaux sont jeunes.
  • Il est indispensable de garder en tête que la cohabitation peut échouer, et avoir un plan B pour son installation au cas où les deux espèces doivent rester séparées.

Sources :
Article de la Rabbit Welfare Association (en anglais)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez le guide d'achat spécial Portes automatiques pour poulailler

Articles classés par Animal

Inscrivez-vous à la Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

Pin It on Pinterest

Share This