Accueil » Blog » Lapin » Quels légumes et verdure donner à manger à mon lapin ?
Lapin qui mange des herbes et des légumes

Quels légumes et verdure donner à manger à mon lapin ?

27 Août, 2020 | Lapin

Au risque de casser le cou à certaines idées reçues, le lapin ne se nourrit pas exclusivement de carottes 🙂 La carotte fait d’ailleurs partie des légumes à donner au lapin avec modération : elle contient une quantité non négligeable de sucre.

Au quotidien, beaucoup de lapins sont nourris avec un peu de foin et beaucoup de granulés : pratiques à distribuer au quotidien et, surtout, économiques, ils rendent la vie facile à nous, humains. Mais s’ils sont distribués en trop grande quantité, ou s’ils sont de mauvaise qualité, ils peuvent mettre en danger la vie de votre lapin.

Pour plus d’informations sur le sujet, je vous conseille de consulter mon article Bien choisir ses granulés pour lapin : composition & quantité.

Si le sujet de l’alimentation du lapin en général vous intéresse, j’ai également consacré un article entier sur la composition d’un régime alimentaire équilibré pour votre animal.

N’hésitez pas à mettre ces articles dans les favoris de votre navigateur internet pour y jeter un oeil plus tard 🙂

Pour garder votre lapin en bonne santé (et vous éviter des visites trop fréquentes chez le vétérinaire), l’alimentation de votre lapin devrait être composée idéalement de 80% de foin. Les 20% restant devraient être composés exclusivement de verdure fraîche.

Cet article devrait vous aider à y voir plus clair sur les besoins alimentaires de votre lapin, et sur les légumes et verdure que vous pouvez lui servir.

Qu’entend-on par verdure fraîche ?

Beaucoup de nouveaux propriétaires de lapin se posent la question :

« Quels légumes puis-je donner à mon lapin ? »

La réponse à cette question est… très peu !

Par verdure fraîche, les vétérinaires entendent les parties aériennes des légumes et des plantes : fane de carotte, feuille d’endive, feuilles de saladeHerbes aromatiques, ou encore pousses de fleurs ou herbes/fleurs du jardin (pissenlit, trèfle, liseron…).

Le lapin domestiqué garde les mêmes besoins nutritionnels que son cousin lapin sauvage qui lui, se nourrit exclusivement de végétaux (et oui le lapin est un animal exclusivement herbivore, il ne mange pas de graines). En plus des fibres si indispensables à sa digestion et à une bonne usure des dents, ces végétaux vont apporter au lapin des nutriments et de l’eau qu’il ne trouvera pas dans le foin, et qui contribueront à un meilleur transit.

Retenez donc que dans l’idéal, votre lapin devrait manger les feuilles et les fanes des légumes. Pas les légumes eux-mêmes.

Les végétaux frais sont donc tout aussi indispensables au lapin que le foin.

Mais ils doivent être introduits dans le régime alimentaire de l’animal si et seulement si ce dernier mange correctement son foin, et s’il a une bonne digestion. On reconnaît une bonne digestion à l’aspect des crottes qui doivent être « bien régulières, volumineuses et assez brillantes, homogènes et produites en grand nombre » (source : Marguerite & Cie).

Notre petite boule de poil a un système digestif sensible : il est nécessaire d’y aller très progressivement lorsqu’on souhaite changer une partie du menu quotidien de l’animal.

Lapin devant une gamelle de pousses et de feuilles de légumes

Quelle quantité de verdure dois-je servir à mon lapin chaque jour ?

On peut se baser sur le poids du lapin pour déterminer sa ration quotidienne. Les vétérinaires s’entendent sur une quantité comprise entre 8% et 10% du poids du lapin. Soit entre 80g et 100g de verdure par kilo que pèse votre lapin. A distribuer en deux fois, matin et soir.

Diversifiez au maximum la verdure que vous donnez à votre lapin pour que son alimentation reste équilibrée. Essayez de lui donner au moins 3 ou 4 types de végétaux différents par repas.

Si votre lapin vit dehors, il grignotera quelques herbes et fleurs qu’il trouvera dans son enclos. Il conviendra alors d’ajuster la quantité de végétaux que vous lui servez (en lui en donnant un peu moins donc).

Comment lui servir ? Verdure coupée, lavée, qui sort du frigo ?

Vous pouvez suivre ces conseils de la Clinique vétérinaire de Calvisson et des vétérinaires de WanimoVéto :

  • Les végétaux doivent être lavés puis grossièrement séchés ;
  • Servez-les à température ambiante ;
  • Si vous servez quelques légumes, pas besoin de les éplucher ;
  • La verdure doit être fraîche, dans le sens qui ne soit pas décongelée, en conserve, ou qui ne date pas d’il y a une semaine ;
  • Préférez l’écuelle (lourde pour qu’il ne la renverse pas) pour lui servir sa dose de verdure quotidienne. S’ils sont servis à même le sol, votre lapin risque de les salir ;
  • Les arbres à aliments sont aussi une excellente idée pour rendre les repas un peu plus longs, et surtout plus amusants pour votre lapinou. Le principe : vous « plantez » les légumes/feuilles dans le « tronc » de l’arbre (un bout de bois avec des trous). Votre lapin doit donc bouger autour de l’arbre, se mettre sur son train arrière pour atteindre les plus hautes branches etc… Beaucoup plus fun que de simplement tout manger depuis une écuelle !
Arbre à aliment en bois pour lapin
Arbre à nourriture en chêne et noisetier, 100% naturel Crédit Photo : BAMM Paris

Quels légumes donner à mon lapin ?

Vous l’aurez compris, il convient plutôt de donner à votre lapin les pousses de légumes, leurs feuilles, leurs fanes. A l’état sauvage, le lapin peut manger quelques légumes racines en hiver, mais son alimentation reste quasi exclusivement composée d’herbes et de feuilles. Il convient donc de privilégier les fanes et pousses des légumes que les légumes eux-mêmes, que vous pouvez cuisiner pour vous 🙂

A volonté

Voici quelques idées de légumes que vous pouvez donner à votre lapin :

  • Céleri branche, brocoli, blettes, épinards ;
  • Des feuilles de salade : batavia, feuille de chêne, scarole, romaine, frisée… ;
  • Des feuilles d’arbres fruitiers : feuilles de fraisier, de framboisier, de groseillier… Gardez aussi les branches, votre lapin adorera les grignoter (attention tout de même, certains bois sont à éviter. Vous pouvez trouver une liste assez complète sur le site de Wanimo) ;
  • Des légumes avec leurs fanes (fane à volonté, légume avec modération) : radis, navet, carotte, betterave, fenouil ;

Au niveau des herbes aromatiques, votre lapin appréciera quelques brins de :

  • Coriandre ;
  • Aneth ;
  • Persil ;
  • Menthe ;
  • Thym frais ;
  • Basilic…

Avec modération

  • Carotte, à cause de sa teneur en sucre (sauf les fanes que l’on peut donner sans restriction) ;
  • A donner avec modération ou uniquement en cas de grande chaleur (seule leur teneur en eau est intéressante nutritivement) :
    • melon ;
    • pastèque ;
    • concombre ;
    • tomate.
  • Les légumes de la famille des choux sont à éviter, ils risquent de fermenter et provoquer des problèmes de digestion à votre lapin.

Légumes et végétaux toxiques pour votre lapin

  • Pommes de terre ;
  • Haricots crus ;
  • Avocats ;
  • Rhubarbe ;
  • Champignons ;
  • Ail ;
  • Oignon ;
  • Chou blanc/chinois ;
  • Pois

Liste non exhaustive. Sources : WanimoVeto et Pet Central.

Herbes et fleurs sauvages ou du jardin : bon pour mon lapin ?

Les herbes et fleurs du jardin

Le lapin rafole de certaines herbes et fleurs qu’on trouve directement dans nos jardins.

Mais soyez certain(e) que vous laissez « paître » votre lapin sur une herbe qui ne soit pas traitée aux pesticides/herbicides !

Votre animal se jeter sûrement sur ces herbes et sur ces fleurs :

  • Trèfle ;
  • Pissenlit (jeunes pousses et fleur) ;
  • Laiteron. Le laiteron est une jolie « fleur » jaune qui ressemble au pissenlit. On en trouve très facilement dans la nature en fonction des saisons. Très apprécié des lapins, le laiteron est également utilisé par certains gastronomes pour agrémenter salades et plats chauds. Cet article d’un botaniste amateur est très intéressant pour comprendre comment distinguer les pissenlits des laiterons ;
  • Liseron. Le liseron est une plante que les jardiniers trouvent envahissante. Les propriétaires de lapins, eux, le voient d’un tout autre oeil 😉 Le lapin mange les tiges et les feuilles uniquement.

Les herbes et fleurs sauvages

Il existe bien d’autres herbes « sauvages » à donner à votre lapin et qui contribueront à une alimentation adaptée et équilibrée. Reste à savoir reconnaître les bonnes herbes des mauvaises, qui pourraient être toxiques.

La bryone, la morelle, le lupin, le buis et le chèvrefeuille font parties des herbes toxiques pour le lapin.

La cueillette ne peut pas se faire non plus partout – attention aux terrains privés qui n’y ressemblent pas ! – et pour éviter la transmission de maladie(s), il est essentiel de s’assurer que les herbes que l’on cueille n’ont pas été souillées par d’autres animaux… Vous l’aurez compris, la cueillette sauvage pour son lapin, ça ne s’improvise pas ! Si le sujet vous intéresse, je vous encourage à consulter l’article très complet consacré à cette cueillette sauvage sur le blog La dure vie du lapin urbain.

Et les fruits dans tout ça ?

Les fruits ne rentrent pas dans le régime alimentaire du lapin. En théorie. En réalité, la plupart des propriétaires de lapin(s) apprécient gâter un peu leur boule de poil et leur donner quelques petits morceaux de fruits 🙂

Les lapins en raffolent, c’est sûr. Mais les fruits ont une forte teneur en sucre. C’est un peu l’équivalent de la pâte à tartiner ou d’un bon gâteau pour nous, humains. On adore ça, mais c’est à manger avec modération, car au delà du plaisir gustatif, les apports en sucres sont disproportionnés par rapport aux besoins et à la dépense physique !

Voici quelques fruits que vous pouvez donner à votre lapin en petits morceaux, 1 ou 2 fois par semaine :

  • Cerise ;
  • Fruits des bois : framboises, myrtilles, fraises, mûres ;
  • Raisin ;
  • Poire ;
  • Pomme ;
  • Abricots, nectarines, pêches.

Comment donner de la verdure à un lapin qui n’en a jamais mangé

Si votre lapin n’a jamais mangé de verdure (herbes, feuillages, fanes de légumes…), il est prudent de lui en faire manger progressivement. Ceci afin de ne pas perturber son transit et de voir ce qu’il tolère le mieux. Certains légumes sont réputés pour rendre la transition plus douce : c’est le cas de la feuille d’endive et de céleri branche, les fanes de carottes, radis ou navet ou les feuilles de salade.

Commencez par donner à votre lapin une feuille ou une petite fane en complément de son foin et de ses granulés habituels, pendant une petite semaine. Si vous voyez que cela lui convient (pas de troubles digestifs), vous pouvez alors augmenter la quantité, un petit peu tous les jours : une feuille de plus, puis, quelques herbes aromatiques etc. C’est uniquement une fois que le lapin aura pris l’habitude de manger herbes et feuillages sur plusieurs semaines que vous pourrez progressivement diminuer la proportion de granulés dans son régime alimentaire (source : Introduction de la verdure chez le lapin, Marguerite & Cie).

On récapitule ?

  • Dans un monde parfait, l’alimentation de votre lapin devrait être composée de 80% de foin et 20% de verdure fraîche.
  • Si ce n’est pas le cas de votre animal et que vous aimeriez le faire manger moins de granulés et plus de verdure, le changement doit être très progressif – faites-vous guider par un vétérinaire pour cette transition.
  • Certains légumes, certains fruits et certains bois sont toxiques pour le lapin. Si vous avez un doute, deux vérifications valent mieux qu’une.
  • La quantité de verdure distribuée à un lapin qui vit dehors doit être adaptée en fonction de ce que l’animal grignote déjà tout seul dans son enclos.
  • Il est préférable de servir la verdure dans une écuelle lourde pour éviter que le lapin ne la salisse. Encore mieux : l’arbre à aliment, pour pimenter un peu le repas.

J’ai réuni dans cet article un maximum de sources fiables pour vous aider à y voir plus clair sur le sujet de la verdure dans l’alimentation de votre animal. Le lapin a un système digestif sensible et fragile. Les conseils donnés dans cet article et sur ce site ne le sont qu’à titre d’information. Je vous conseille donc très fortement de consulter un vétérinaire proche de chez vous qui pourra vous guider dans l’alimentation de votre animal en particulier.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

Articles classés par Animal

Pin It on Pinterest

Share This