Accueil » Blog » Poule » Achetez votre premier poulailler sans vous tromper : guide pratique
4 poules devant poulailler

Achetez votre premier poulailler sans vous tromper : guide pratique

30 Juin, 2020 | Poule

Ca y est, votre projet d’accueillir des poules a mûri et vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure ? C’est génial ! Avant d’aller chercher vos futures locataires, penchons nous sur le choix du poulailler. Avoir des poules dans le jardin est devenu très tendance. Conséquence : l’offre de poulaillers a explosé, et il peut être difficile de s’y retrouver. Car tous les produits ne se valent pas : qualité du bois, dimensions mensongères, matériau de mauvaise qualité…

Quelle place faut-il prévoir par poule ? Faut-il choisir du bois ou du plastique ? Un poulailler en hauteur est-il à privilégier ?

Ce guide pratique répond à ces questions, et à bien d’autres. A travers 7 conseils simples et pratiques, il vous aidera, je l’espère, à choisir un poulailler de bonne qualité qui convienne à votre projet. Et surtout, dans lesquelles vos poules se sentiront bien.

Une fois que vous aurez trouvé le poulailler de vos rêves, il faudra penser à l’organiser et à l’entretenir. Ca tombe bien, j’ai consacré 2 articles sur ces 2 sujets :
Comment bien aménager votre poulailler
Comment entretenir votre poulailler
Mettez ces articles dans vos Favoris pour y jeter un oeil plus tard 🙂

Poules dans un enclos autour du poulailler

1. Comment choisir la taille de votre poulailler

Quelle superficie prévoir par poule ?

Certains préconisent 50 cm2 quand d’autres vont jusqu’à conseiller 2m2 par poule. Considérez 50 cm2 comme l’extrême minimum. Ce minimum est bien entendu à mettre en perspective en fonction du type de poules que vous prévoyez d’avoir : poules naines ou poules de taille moyenne. Et si vous pouvez offrir à vos poules plus de place, faites-le, elles ne s’en porteront que mieux.

Cette superficie correspond à la place dont a besoin une poule à l’intérieur de l’abri.

Si vous achetez votre poulailler sur internet, regardez bien les avis laissés par les autres acheteurs. Trop souvent, les consommateurs se rendent compte après coup que le poulailler est plus petit que ce qui est annoncé. Les poules se retrouvent à l’étroit et vous vous retrouvez avec un poulailler qui n’est pas adapté à votre mini-ferme. Sans être cher, un poulailler représente tout de même plusieurs centaines d’euros. Autant éviter de se tromper et mettre toutes les chances de son côté pour faire le bon choix du premier coup.

Poulailler 2 poules, 3 poules, 6 poules…

En cherchant sur internet les différents modèles de poulailler, vous vous en êtes sans doute rendus compte : la plupart des fabricants ou vendeurs expriment la taille de l’abri non pas en mètre carré, mais par nombre de poules : poulailler 2 poules, poulailler 3 poules etc.

Ce chiffre est donné à titre indicatif et il est parfois trompeur. Il convient d’être vigilant avant d’acheter le poulailler et de bien vérifier par vous-même que la taille effective de l’abri est réellement suffisante pour le nombre de poules annoncé.

Comment vérifier cela par vous-même ? Calculez la superficie de l’abri en utilisant les dimensions du poulailler fournies dans sa description, en animalerie ou sur internet : longueur x largeur = superficie en m2 (ou cm2). Lorsque vous faites ce calcul, soyez certains d’utiliser les dimensions de la partie habitable du poulailler.

Attention, il s’agit ici uniquement de la superficie intérieure du poulailler. Celle de l’enclos potentiellement vendu avec ne doit pas être prise en compte dans le calcul.

En partant d’une superficie minimale par poule de 50 cm2 :

  • La taille d’un poulailler 2 poules doit être au minimum d’1 m2 ;
  • La taille d’un poulailler 3 poules, au minimum d’1.50 m2 ;
  • La taille d’un poulailler 4 poules doit être au minimum de 2 m2 ;
  • La taille d’un poulailler 6 poules doit être au minimum de 3 m2.
Poules à l'extérieur d'un poulailler

Voyez toujours un peu plus grand

Oui 2 poules peuvent rentrer dans un petit poulailler, surtout s’il a été conçu, justement, pour 2 poules.

Mais avoir un poulailler un peu plus grand, outre « l’inconvénient » de devoir y mettre un peu plus de litière, n’a que des avantages :

  • Plus d’espace permet de réduire le niveau de stress des poules. Un plus grand poulailler ne les empêchera pas de souvent s’entasser les unes sur les autres, mais elles le feront quand elles en auront envie !
  • C’est plus confortable pour les volailles qui ont bien assez d’espace pour être tranquilles lorsqu’elles le souhaitent, notamment quand elles pondent ;
  • C’est plus hygiénique. Vous avez beaucoup moins de risque que votre poulailler dégage de mauvaises odeurs. Vous réduisez également le développement de microbes et de parasites et leur transmission entre les poules ;
  • C’est plus pratique à nettoyer pour vous !

Vous l’aurez compris, qui peut le plus peut le moins. Alors si votre jardin et votre budget le permettent, prenez un abri un peu plus grand que vos besoins. Cela vous laissera également l’opportunité d’accueillir 1 ou 2 poules supplémentaires si ce mini-élevage vous plaît. Et vos poules vous le rendront bien !

2. Mon poulailler, avec ou sans enclos ?

Cela dépend de votre installation. Si votre jardin est clos et sécurisé et que vous souhaitez laisser gambader les poules autour de la maison, vous n’avez pas forcément besoin d’enclos. Il faudra tout de même s’assurer que votre clôture mesure plus d’1 mètre de haut pour qu’aucune poule ne s’échappe.

Vos poules vont passer leur nuit dans le poulailler, la porte close. Sans enclos sécurisé autour, il faudra absolument que les ouvertures de votre poulailler (porte et aérations) soient solides et « hermétiques » afin qu’aucun prédateur ou nuisible ne puisse y entrer.

La majorité des éleveurs en herbe se simplifient la vie et choisissent un poulailler avec enclos.

La majorité des enclos vendus avec le poulailler sont (trop) petits. Si vous vous contentez de sortir vos poules dans cet espace uniquement, votre herbe sera rapidement retournée par les poules, qui n’auront d’ailleurs pas assez d’espace. Même si vous optez pour un poulailler avec enclos, il est indispensable de prévoir un parc à poules à installer autour.

N’hésitez pas à consulter l’article consacré au parc à poules et au parcours extérieur du poulailler. J’y aborde 3 moyens de délimiter votre enclos : le grillage, le filet, et le parc grillagé.

Exemple de poulailler avec enclos

Les avantages de l’enclos (et du parc à poules par la même occasion) sont nombreux :

  • En journée, lorsque vos poules sont à l’extérieur, elles restent hors de portée des prédateurs sauvages, mais aussi des chiens et des chats ;
  • C’est vous qui décidez de la partie du jardin que vos volailles pourront gratter, en déplaçant l’enclos quand vous le décidez (si l’enclos est amovible et/ou le poulailler mobile) ;
  • Vos poules ont un accès extérieur toute la journée. C’est indispensable pour leur bien-être (et pour ne pas à avoir à vous lever aux aurores tous les matins, vous pourrez équiper votre poulailler d’une porte automatique) ;
  • Vos poules prendront plus rapidement l’habitude de pondre toujours au même endroit. Lâchées dans le jardin, il n’est pas rare qu’elles pondent sous les haies ou dans les fleurs ! Et qu’il soit ensuite très difficile de les faire pondre dans leur pondoir…

N’oubliez pas, vos poules ont besoin d’être en extérieur. Il faudra prévoir un parcours sécurisé (ou parc à poules) offrant au minimum 15m2 par volaille. Elles auront ainsi assez d’espace pour picorer, retourner la terre, prendre leur bain de poussière et… l’herbe aura également plus de temps pour repousser après le passage des cocottes !

3. Poulailler en bois ou en plastique ?

La plupart des poulaillers vendus dans le commerce sont fabriqués en bois. Plus pratique à nettoyer et moins exposé aux invasions de poux rouges, le poulailler en plastique devient néanmoins de plus en plus populaire.

L’objectif de Cotcotandco étant d’aider les particuliers à installer une mini-ferme dans leur jardin, je n’aborde pas ici la construction d’un poulailler fixe (en béton). Je suppose que votre objectif se tourne davantage vers une installation plus petite et plus simple. Si accueillir des poules chez vous est une grande première, il est préférable de commencer avec un poulailler mobile et beaucoup plus rapide à installer qu’un poulailler fixe.

Voici un petit récapitulatif des avantages et des inconvénients des deux types de matériaux.

Les avantages et inconvénients du poulailler en bois

Avantages du poulailler boisInconvénients du poulailler bois
Large choix de poulaillers dans le commerce, pour tous les budgetsDurabilité relative à la qualité du bois
Ecologique et démarche durable possible si le bois est issu d’une forêt durablement géréeLe bois nécessite d’être entretenu
EsthétiqueRisque élevé d’infestation de poux rouges qui se nichent dans les rainures du bois
Meilleure inertie thermique que le plastique (changement de température moins brusque dans l’abri)La porte est un point faible niveau sécurité si elle n’est pas renforcée (attention au contreplaqué, trop léger)

Les avantages et inconvénients du poulailler en plastique

Avantages du poulailler plastiqueInconvénients du poulailler plastique
Risque quasi-nul d’infestation de poux rouges (peu ou pas de rainures)Moins esthétique
Exige moins d’entretien : on le démonte et on le passe au jet pour le nettoyer0% écologique
Meilleure résistance à l’humidité, meilleure étanchéitéPeu de choix dans le commerce
Souvent plus léger et donc plus mobilePlus cher que le poulailler en bois

Certains modèles en bois ont tout de même un toit en PVC, offrant une meilleure isolation et un nettoyage plus rapide et efficace.

Quelque soit le matériau de fabrication, assurez-vous :

  • qu’il possède une trappe d’aération pour renouveler l’air. Cette trappe d’aération se doit d’être bien en hauteur, pour éviter que vos poules soient prises dans les courants d’air ;
  • qu’il soit bien isolé. Une bonne isolation tiendra vos poules au chaud l’hiver et leur apportera un peu de fraîcheur en été ;
  • qu’il soit bien étanche. Les poules n’aiment pas la pluie. Et c’est dans le poulailler qu’elles viendront s’abriter ;
  • qu’il possède un tiroir à déjection extractible. L’entretien du poulailler en sera facilité.

4. Je veux un poulailler pas cher, c’est possible ?

Tout le monde souhaite acheter au meilleur rapport qualité prix, quoiqu’on achète. C’est vrai non ? Mais jamais vous ne trouverez une voiture de luxe au prix d’une citadine. A moins que ce soit une arnaque. Pour les poulaillers, c’est pareil.

Si le poulailler est trop petit par rapport au nombre de poules que vous avez, les volailles n’auront pas assez de place, elles deviendront agressives, seront stressées. Les conditions de ponte et de couvaison ne seront plus réunies. Vos poules ne seront pas heureuses. Sans parler des odeurs et du risque de propagation de maladies et d’infections entre vos poules.

Si l’abri coûte 50 euros mais qu’il n’a pas de perchoir, pas de pondoir, et que les poules n’ont rien pour boire et manger convenablement, il n’est pas envisageable d’accueillir des animaux sans l’aménager convenablement au préalable. Il faudra inexorablement faire monter la note pour acheter les accessoires indispensables.

Beaucoup d’éleveurs amateurs qui ont tenté de faire des économies dans l’achat de leur poulailler se sont retrouvés à devoir en acheter un autre plus tôt que prévu.

Coq qui chante

Quelle gamme de prix ?

Un poulailler pas cher, cela veut tout et rien dire. Chacun possède ses propres moyens. Pour un poulailler acheté dans le commerce, de bonne facture, les prix varient de 200€ à 700€, en fonction de la taille et du matériau de construction. A moins de 200€, les poulaillers sont souvent trop petits pour 2 poules, ou en bois de mauvaise qualité.

La solution la moins chère reste la construction de son propre poulailler (si et seulement si on s’y prend bien et qu’on n’a pas besoin de s’y reprendre deux fois ou de finir par en acheter un 😉 ).

5. Privilégier un poulailler mobile et en hauteur

Pourquoi un poulailler mobile

Si vous prévoyez de construire votre poulailler en dur, attention à la loi. Il est nécessaire de toujours vérifier les dernières règlementations en vigueur auprès de votre mairie. Cependant pour éviter toute complication fastidieuse, et pour rester dans l’esprit « mini-ferme », il est largement conseillé de :

  • Posséder moins de 10 poules ;
  • D’avoir un poulailler mobile. Le fait que l’abri soit mobile l’associe à la possession d’animaux de compagnie et non d’élevage. Il ne nécessite donc pas de déclaration préalable.

Pour conserver un sol et une herbe en « bonne santé », il est impératif que les poules ne soient pas toujours lâchées au même endroit : outre votre rapport à la loi, un poulailler mobile vous permettra d’optimiser votre surface de jardin en fonction des saisons (plus ou moins d’ombre) et surtout, en fonction de l’état du sol.

Pourquoi un poulailler en hauteur

Choisir un poulailler en hauteur offre plusieurs avantages :

  • Eloigné du sol, le parterre du poulailler sera beaucoup moins humide, surtout en hiver. Si le poulailler est en bois, le fait qu’il ne soit pas à même le sol allongera sa durée de vie. Il aura moins de chance de pourrir ;
  • En fonction de la hauteur des pilotis, l’espace en-dessous du poulailler est exploitable ;
  • Tout est plus facile d’accès : le tiroir à déjection, la trappe pour ramasser les oeufs… C’est idéal pour les personnes à mobilité réduite. Et plus confortable pour tous ;
  • Les poules apprécient dormir en hauteur, elles ne s’en porteront que mieux ;
  • C’est le type de poulailler parfait si votre terrain n’est pas régulier.

6. Bien aménager l’intérieur du poulailler

Un poulailler doit être équipé d’au moins :

  • un perchoir ;
  • un pondoir (pour 4 poules);
  • une mangeoire ;
  • un abreuvoir.

On prend également soin d’aménager une litière au sol. La litière rend l’abri plus confortable. Elle est aussi indispensable pour absorber les fientes des poules et ainsi faciliter le nettoyage du poulailler. La plupart des éleveurs amateurs utilisent une litière de paille en sur-couche « pour le confort », et une litière de copeaux de bois (aux meilleures capacités absorbantes) en-dessous.

7. Sécuriser le poulailler

Nos poules sont exposées à un certain nombre de risques et nous seuls pouvons les protéger. Les renards ne sont jamais très loin (en ville aussi, de plus en plus) et la fouine, qui peut se faufiler dans un trou d’à peine 5 centimètres de diamètre, raffole des oeufs…

Poules à l'extérieur du poulailler

Lorsqu’on décide d’acheter un poulailler, il faut donc également penser à le sécuriser. Cette sécurisation doit faire partie intégrante du processus d’installation de votre abri.

Sécuriser son poulailler revient à étudier toutes les entrées par lesquelles des prédateurs ou nuisibles pourraient s’infiltrer : 

  • Les aérations : en fonction du modèle d’abri, il peut être nécessaire de grillager les aérations pour éviter l’intrusion de fouines ;
  • La porte : la plupart des modèles en bois bon marché possède une porte de mauvaise qualité qu’un grand prédateur comme le renard peut rapidement enfoncer. Les portes automatiques, en plus de vous rendre la vie plus facile au moment de sortir et de rentrer vos poules sont très solides : c’est l’une des meilleures solutions pour protéger l’entrée du poulailler.

On récapitule ?

Peu importe le modèle de poulailler que vous choisissez, la qualité des matériaux ainsi que la taille de l’abri sont deux points à étudier consciencieusement.

Il est préférable de vérifier par vous-même que les dimensions du poulailler conviennent au nombre de poules que vous souhaitez accueillir pour éviter les mauvaises surprises après le montage de l’abri.

Il est aussi préférable de considérer l’achat de cet abri comme un investissement. Acheter un poulailler solide et de bonne facture vous coûtera plus cher à la caisse, c’est certain. Mais vos poules vont y passer une partie de leur vie, et c’est vous qui allez passer du temps à le monter, à l’installer, et à l’entretenir jour après jour. Le temps, c’est de l’argent, et l’élevage familial de poules ne devrait être synonyme que de plaisir, pas de rafistolage de poulailler permanent 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun des mails.

Articles classés par Animal

Pin It on Pinterest

Share This